Sorry but this form will not work without cookies enabled. Please adjust your browser settings to enable cookies to continue. For more information on how to do this please see ourCharte de confidentialité.

  • Une grande famille internationale

    Notre communauté internationale comprend du personnel et des élèves de plus de 100 nationalités

    mission_vision_college_du_leman

  • Diversité des élèves

    Chaque aspect du Collège du Léman vise à créer un espace sûr où les enfants puissent exprimer et entretenir leur individualité.

    Girls

  • Notre équipe

    Nos professeurs, nos collaborateurs et notre équipe de Direction sont tous talentueux et expérimentés.

    College du Leman - SLT - Notre Equipe

  • Une école de choix pour les élèves ouverts sur le monde

    Nous préparons votre enfant à un brillant avenir, avec un large éventail de diplômes, du Baccalauréat international à la Maturité suisse

    Graduates - Universities around the world

  • Un endroit où l’on se sent chez soi

    Que votre enfant nous rejoigne dès la garderie ou au milieu de son parcours scolaire, nous lui offrons un environnement enrichissant qui fera toute la différence pour son avenir

    primary students collège du léman

  • Élargir ses horizons

    De la ville au lac et aux montagnes, chaque enfant trouvera son activité favorite dans notre large gamme d’activités

    Collège du Léman - Sailing Team

  • Un endroit où grandir en toute sécurité

    Dans notre campus sécurisé et accueillant, votre enfant se sentira comme chez lui et apprendra à avoir confiance en lui et à devenir indépendant

    pastoral_care_collège_du_léman

  • Passez nous voir

    Contactez-nous ou rendez-nous visite pour découvrir ce qui fait du Collège du Léman un endroit si inspirant où apprendre

    Front View Secondary Building

  • Contactez nous

    Nous aimerions avoir de vos nouvelles afin de pouvoir discuter de ce dont votre enfant a besoin pour s'épanouir.

    Boys playing

Réinventer l’éducation – Les méthodes d’enseignement traditionnelles préparent-elles suffisamment bien nos enfants aux métiers de demain ?

10 mars 2017

Alors même que l’éducation est le principal vecteur de l’évolution sociale, le système actuel faillit chaque jour un peu plus à sa mission. Des lacunes inacceptables dans les acquis académiques, une mobilité sociale médiocre, des troubles de la santé mentale en augmentation et une incapacité notable à doter les jeunes des compétences et des outils nécessaires à la vie du 21ème siècle ne sont qu’un aperçu des conséquences d’un système éducatif enlisé dans les besoins d’une époque révolue.

  • Reinventing education

Certains pionniers posent les premiers jalons d’une vision de l’éducation réinventée, recentrée autour de l’apprentissage de la personne dans son entier conçu dans une approche globale de la personne. Ces poches d’innovation ne sont néanmoins pas suffisantes si nous ne parvenons pas à nous détacher du système dominant, organisé de manière étriquée autour de séries d’examens. Alors que nous réalisons l’urgence et la complexité croissante des problématiques globales auxquelles il faut répondre, le temps est précieux. Nous nous devons d’axer nos efforts non seulement sur l’innovation, mais également sur la mue du système dans son ensemble, qu’il faut mener à bien aujourd’hui comme demain.

Il y a un siècle, le système éducatif avait pour but de munir un large nombre d’enfants des rudiments de littérature et de mathématiques, nécessaires au travail de main d’œuvre dans les manufactures. Dans les pays industrialisés, le modèle d’éducation standardisé a été développé pour répondre à ces besoins. Depuis lors, et malgré une modernisation, dans une certaine mesure, du système éducatif, les changements ont été modestes et manifestement marginaux :

  • Le spectre du contenu a été étendu pour inclure des matières modernes (p.ex. : l’informatique), ainsi que des compétences et aptitudes additionnelles (p.ex. l’apprentissage social et émotionnel). L’accent, cependant, est encore principalement porté sur des matières fondamentales (c’est à dire la lecture et les mathématiques)
  • De nouvelles pédagogies, telles que l’apprentissage par le projet, ont fait leur apparition, mais leur mise en place a été limitée. L’apprentissage par la lecture demeure la méthode d’enseignement principale pour la majorité des étudiants.
  • Une attention croissante a été portée sur la responsabilisation et la progression des étudiants en difficulté. La performance est cependant encore généralement mesurée à l’aune des mêmes standards industriels.
  • Cet accent ne reflète pas non plus le fait que les postes dans la Science, Technologie, Ingénierie, Mathématiques (STIM) occupent une place toujours plus prépondérante dans l’économie ; leur croissance entre 2008 et 2018 est supposée surpasser largement celle des emplois non-STIM (17% contre 10%)

Ces tendances modernes présentent des implications significatives pour la manière dont nous concevons l’éducation. Les changements progressifs implémentés au système éducatif ne suffisent pas. Les besoins des jeunes doivent impérativement être mis au premier rang afin de les préparer à la réalité du monde au-delà de la salle de classe. Si nous n’y parvenons pas :

  • Le bien-être individuel souffrira, entraînant une réduction de la productivité
  • Les besoins de l’économie ne seront pas comblés ; l’inadéquation des compétences des travailleurs avec le marché de l’emploi contribuera à un taux élevé de chômage parmi les jeunes.
  • La fracture entre communautés s’élargira, menant à une exacerbation des désillusions, aussi bien que de l’isolationnisme.
  • Avec des individus mal équipés pour aborder les problématiques clés de façon efficiente, les problèmes modernes et complexes, exigeant une réflexion avancée et une collaboration renforcée, demeureront irrésolus. Alors que les communautés se déchirent et que les divisions de part et d’autre des frontières deviennent chaque jour plus criantes, le besoin de s’unir à nouveau pour s’attaquer aux défis globaux et pressants se fait toujours plus urgent.

Que l’on se penche sur cette problématique sous un angle moral, économique ou social, la réponse demeure identique : nous devons réinventer l’éducation en tenant impérativement compte des besoins réels de la jeunesse, des communautés et des entreprises.

Ainsi, nous devons oser remettre en question CE QUE les élèves apprennent, COMMENT on le leur enseigne, COMMENT on mesure leur apprentissage et QUI leur prodigue cet enseignement.

 

Thomas Schaedler, 27 février 2017