Sorry but this form will not work without cookies enabled. Please adjust your browser settings to enable cookies to continue. For more information on how to do this please see ourCharte de confidentialité.

  • Une grande famille internationale

    Notre communauté internationale comprend du personnel et des élèves de plus de 100 nationalités

    mission_vision_college_du_leman

  • Diversité des élèves

    Chaque aspect du Collège du Léman vise à créer un espace sûr où les enfants puissent exprimer et entretenir leur individualité.

    Girls

  • Notre équipe

    Nos professeurs, nos collaborateurs et notre équipe de Direction sont tous talentueux et expérimentés.

    College du Leman - SLT - Notre Equipe

  • Une école de choix pour les élèves ouverts sur le monde

    Nous préparons votre enfant à un brillant avenir, avec un large éventail de diplômes, du Baccalauréat international à la Maturité suisse

    Graduates - Universities around the world

  • Un endroit où l’on se sent chez soi

    Que votre enfant nous rejoigne dès la garderie ou au milieu de son parcours scolaire, nous lui offrons un environnement enrichissant qui fera toute la différence pour son avenir

    primary students collège du léman

  • Élargir ses horizons

    De la ville au lac et aux montagnes, chaque enfant trouvera son activité favorite dans notre large gamme d’activités

    Collège du Léman - Sailing Team

  • Un endroit où grandir en toute sécurité

    Dans notre campus sécurisé et accueillant, votre enfant se sentira comme chez lui et apprendra à avoir confiance en lui et à devenir indépendant

    pastoral_care_collège_du_léman

  • Passez nous voir

    Contactez-nous ou rendez-nous visite pour découvrir ce qui fait du Collège du Léman un endroit si inspirant où apprendre

    Front View Secondary Building

  • Contactez nous

    Nous aimerions avoir de vos nouvelles afin de pouvoir discuter de ce dont votre enfant a besoin pour s'épanouir.

    Boys playing

Comment aider votre enfant lorsqu’il est anxieux

En tant que parents, il est important de savoir identifier les signes d'anxiété chez soi-même, et chez les autres. Lorsque nous parlons d'anxiété, nous faisons surtout référence aux préoccupations que nous pouvons avoir concernant l'avenir ; ces préoccupations ne concernent pas tant le passé mais plutôt les pensées et les craintes que nous pouvons avoir par rapport à ce qui pourrait arriver.

Quels sont les signes de l’anxiété ?

 

  • Les comportements répétitifs
  • Les pensées et les sentiments négatifs
  • Le sentiment de confusion et d’être dépassé
  • Le fait de choisir certaines approches pour faire face à la situation qui finalement auront des répercussions négatives
  • L’évitement
  • La diminution de l’attention

 

Comment gérer l’anxiété

 

Vous êtes la personne qui connaissez le mieux votre enfant. N'hésitez donc pas à choisir des approches qui correspondent précisément à votre famille et à l'âge de votre enfant, aux besoins et aux défis auxquels il est actuellement confronté.

 

Exemples d’approches pour la famille…

 

  • Mettez en place une « corbeille à soucis » : expliquez à votre famille que nous avons tous des soucis, parents comme enfants. Laissez votre enfant exprimer ouvertement ses inquiétudes chaque jour. Une fois que les choses ont été dites, que vous vous êtes mis d’accord sur les solutions à apporter et sur les priorités, amusez-vous à vous débarrasser de ces soucis en les plaçant dans la corbeille à soucis !
  • Essayez l’alimentation consciente (oui !) : il convient de se concentrer sur les sens et le moment présent (et non pas sur le futur). Posez des questions à votre enfant sur le goût, la texture et les arômes. Si au final vous trouvez cet exercice drôle, c’est bien aussi ! Les repas en famille sont également l’occasion de ralentir un peu la cadence, et non pas de l’accélérer. Prenez le temps de mâcher, mâcher, et encore mâcher. L’alimentation consciente a un effet bénéfique sur le corps et l’esprit. Elle permet également de partager des moments précieux avec sa famille et de renforcer les liens.
  • Aidez votre enfant à utiliser sa force intérieure : mettez en valeur les capacités de votre enfant (il les a peut-être oubliées). Repensez ensemble aux défis qu’il a surmontés, en particulier lorsqu’il a dû faire face à des changements ou s’il a connu des périodes d’incertitude. Nous possédons tous une réserve de résilience dans laquelle nous pouvons puiser. Aidez votre enfant à utiliser la sienne.
  • Identifiez les émotions : lorsqu’il s’agit d’anxiété, réussir à dévoiler ses sentiments correspond déjà à la moitié du chemin parcouru. Présentez une liste d’émotions à votre enfant pour l’aider à s’exprimer plus précisément et librement. Cela le soulagera immédiatement et contribuera à réduire le niveau de stress quotidien.
  • Proposez-lui une nouvelle approche : le fait de savoir exactement ce qui inquiète votre enfant et dans quelle mesure il surestime le « danger » est directement lié à la façon dont il perçoit sa capacité à gérer la situation. Posez-lui des questions qui lui permettront de reformuler sa pensée :
  1. Quelle preuve concrète provoque ses pensées anxiogènes ? Quelle preuve va à l’encontre de ses pensées ? 
  2. Quelle est la probabilité que ses soucis se réalisent ? 
  3. Quelle est la pire chose qui puisse arriver si c’est le cas ? 
  4. Qu’est-ce qu’il risque vraiment de se passer ? 
  5. Quels évènements positifs se sont produits et qu’il a peut-être été ignoré ? 

 

Pour votre enfant…

 

  • Identifiez-vous à des éléments dont votre enfant a la maîtrise : votre enfant contrôle actuellement certaines des choses qui se déroulent dans son monde alors que d’autres lui échappent. Encouragez votre enfant pour qu’il comprenne qu’il peut contrôler ses pensées, son environnement de travail, son comportement et sa routine quotidienne, son alimentation, son activité physique et son utilisation des outils technologiques. Nous pouvons éprouver un sentiment d’autonomie positif. Nous avons alors un sentiment de puissance lorsque nous faisons nos propres choix.
  • Prendre du recul, observer et lâcher prise : guidez votre enfant lorsqu’il est submergé par ses émotions et qu’il présente des symptômes d’anxiété. Cela peut l’aider lorsqu’il lutte contre des choses qu’il ne maîtrise pas. Souvenez-vous que les pensées ne sont pas des faits. Lorsque votre enfant a besoin de certitudes, montrez-lui que nous n’avons pas besoin de résister mais que nous devons plutôt apprendre à respirer et accepter. Sachez qu’à ce moment précis, votre enfant va bien. Encouragez-le à lâcher prise et renoncer à ce besoin qu’il a d’avoir des certitudes. Vouloir avoir des certitudes peut parfois être la cause du sentiment de mal-être. 

  • Écoute active : écouter ce que votre enfant a à dire de manière active est la toute première chose à faire pour soulager son anxiété. Votre aptitude à vous identifier pleinement à l’anxiété de votre enfant et à la prendre au sérieux est très importante pour lui. Voici quelques exemples de compétences fondamentales que vous pouvez utiliser en matière d’écoute active :

  1. Approchez-vous de votre enfant lorsqu’il parle : regardez-le attentivement et concentrez-vous sur ce qu’il vous dit.
  2. Paraphrase : résumez les principaux points abordés par votre enfant et expliquez-lui ce que vous pensez qu’il ressent afin de vous assurer que vous avez bien compris.
  3. Mettez votre opinion de côté et examinez la situation selon le point de vue de votre enfant.
  4. Demandez à votre enfant ce dont il a besoin et comment il aimerait gérer la situation.
  5. Manifestez votre intérêt et votre empathie en hochant la tête et en faisant des commentaires tels que « Je vois » ou « ça a l’air difficile/super/compliqué », etc.

 

Pour les parents…

 

  • Adaptez vos attentes afin de limiter la pression : s’il vous semble que votre enfant n’est pas à la hauteur des attentes que vous avez fixées, cela signifie peut-être que celles-ci étaient trop élevées au départ, d'où l'anxiété que votre enfant peut ressentir ! Adaptez vos attentes, reconnaissez et louez les efforts de votre enfant. N'oubliez pas que cette situation est inédite et difficile pour lui et qu'il fait de son mieux pour s'adapter. Tenez compte des points suivants :
    1. Adoptez une routine équilibrée : mettez-vous d’accord sur un choix d’activités agréables et pertinentes ainsi que sur le temps de classe et de travail de la journée. Adaptez l’environnement, minimisez les distractions et prévoyez des temps de pause. 
    2. Assurez-vous que votre enfant pense de manière positive : demandez à votre enfant comment il se parle à lui-même (dans sa tête) et demandez-lui s’il parlerait de cette façon à ses ami(e)s. Encouragez votre enfant à montrer la même compassion que celle qu’il montre à ses ami(e)s en l’appliquant à lui-même.
    3. Définissez des objectifs réalistes : répartissez les activités qui provoquent de l’anxiété en plusieurs petites étapes. 
  • Attention à votre propre style de communication : à la maison, communiquez d’une manière adaptée à l’âge de votre enfant. Parfois, les nouvelles ou les conversations d’adultes peuvent alarmer les jeunes enfants si elles sont entendues en dehors du contexte.
  • Surveillez votre propre niveau d’anxiété : pendant cette période d’enseignement et de travail à domicile, prenez le temps d’identifier vos propres émotions. Au quotidien, les enfants sont susceptibles d’être sensibles à l’anxiété de leurs parents. Vous avez certainement déjà entendu l’annonce qui est faite avant le décollage d’un avion : « mettez votre propre masque d’oxygène avant d’aider les autres ». Nous devons en effet prendre en compte notre propre bien-être avant de pouvoir aider efficacement les autres, mais surtout nos enfants. Soyez un modèle pour vos enfants et prenez soin de votre santé physique et émotionnelle.

 

Guide de référence rapide à l’attention des parents

 

Techniques de la boîte à outils

Pour la famille

Pour vos enfants

Pour les parents

« Corbeille à soucis » de la famille

x

 

 

Alimentation consciente

x

 

 

Écoute active + identification des émotions clés

 

x

 

Identifier les éléments qu’ils maîtrisent

 

x

 

Mise en perspective

 

x

 

Prendre du recul, observer et lâcher prise

 

 

x

 

Revoir et adapter les attentes 

 

x

 

Conversations adaptées à l’âge/ discussions ouvertes en famille

x

 

x

Auto-évaluation de l’anxiété des parents + santé personnelle 

 

 

x

10 minutes de méditation de pleine conscience 

 

x

 

Exercices musculaires + scan corporel (« body scan »)

 

x

 

Adaptation des attentes

 

x

 

Défi de méditation de 23 jours

x

 

 

 

Au CDL, nous souhaitons aider toutes les familles, tous les parents et tous les élèves à s'adapter à cette période. Si vous avez le sentiment que votre enfant souffre d'un niveau d'anxiété accru, veuillez vous adresser aux enseignants concernés ou contacter directement le Service de soutien psychologique. Nous pouvons vous aider à trouver des solutions afin que votre enfant se sente pleinement soutenu. Si votre enfant est concerné, veuillez envoyer un courriel à bridgetcurran@cdl.ch, Responsable du Service d'aide et de soutien aux élèves, afin que nous puissions vous aider davantage.

 

Ressources : pour enrichir votre boîte à outils

 

  • Nous vous recommandons de consulter anxierte.fr vidéos en ligne. Ces ressources vous permettront d’en savoir plus sur la façon de parler à votre enfant de ses sentiments, et vous pourrez également lui proposer de regarder les vidéos qui sont mises à disposition.
  • Vous trouverez sur ce lien une séance de relaxation musculaire qui permet de réduire les tensions musculaires, adaptée à toute la famille.
  • Pour participer à une séance de méditation (enfants plus âgés et adolescents), vous pouvez regarder la vidéo ici.
  • Demandez à votre enfant de pratiquer un « scan corporel » (ou « body scan »). Cela lui permet de libérer les sentiments d’anxiété en se reconnectant avec son corps, sans aucun jugement. Vous pouvez regarder la vidéo ici

 


 

Commentaires :

Les commentaires nous sont envoyés, ils ne sont pas affichés ici.